Performance #3 cannibalisme

Il découpe ses poignets d’amour, les cuisine en tartare avec un peu d’aïl puis les sert sur du pain de seigle suédois à ses convives lors de l’inauguration de l’expo. Étonné de ne voir aucune œuvre accrochée, les convives questionnent l’artiste.

“l’œuvre est au fond de vos estomacs” sourit-il en montrant les bandages sur ses hanches.

Si certains vomissent allègrement, d’autres réclament de nouvelles pièces du boucher.

no responses for Performance #3 cannibalisme

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *