news de crevettes

Bray-Dune. Un homme mort retrouvé décédé à son domicile. Après autopsie, les autorités annoncent que son trépas est lié à la présence d’une crevette obsidienne nichant au creux de son lobe occipital. La minuscule crevette noire pénètre par les mouquilles des narines puis se développent inopinément dans le cerveau en pompant la matière grise à l’aide de ses antennes macroscopiques humectées. L’hôte, manipulé de fond en comble, ne découvre que trop tard la supercherie grandiloquente.
Ses proches témoignent sans concession :
“Il avait une tête plus flasque qu’une asperge imbibée d’eau, sa sueur puait la mayonnaise rance, et ses yeux s’éjectaient comme deux petites crottes cristallines de lapin seules.”
“Jean-Yves ? Oui, nous l’aimions bien Jean-Yves dans le coin! toujours là pour filer un coup de main, il avait la joie de vivre, la joie d’aimer, de partager, de rendre meilleur et plus juste le monde, par de petits gestes quotidiens tendres et délicats, petites gouttes d’eau de bonté dans l’océan de la solidarité, mais fallait qu’une crevette lui grignote de A à Z le cerveau, en petits morceaux comme des cacahuètes, ou des apéricubes, mais des apéricubes à la Jean-Yves”

Calais. Un homme costumé en crevette terroriste la ville. Selon certains témoignages il est possible que ce soit plutôt un déguisement d’écrevisse amazonienne mais pas sûr.
Toutefois à l’aide de ses deux pinces coupantes comme des rasoirs électriques il décapsule les têtes des hommes politiques locaux réélus au suffrage universel, ainsi la maire xénophobe de Calais s’est faite décapsuler la tête un matin de juillet alors que l’aube était blanche comme un asticot. C’est triste. Son adjoint raciste s’est fait décapsuler la tête de même et c’est triste aussi, en tout cas presque aussi triste. Ça fait de la peine dans le cœur des mamans et du déluge humide dans les yeux des concitoyens soucieux du suffrage universel et attachés au fait que leur vote ne finisse pas décapité outre mesure. Son conseiller municipal homophobe s’est fait décapsuler la tête. C’est triste encore, au moins pas moins triste. Son agent de liaison territoriale romophobe s’est fait décapsuler la tête. C’est triste enfin, au moins tout autant triste.
Le maire adjoint grossophobe commente :
“C’est consternant et j’ai des yeux comme des pédiluves catastrophés. J’aimais, les soirs d’été où le vent ronronne entre les arbres, les nuits où la lune déploie ses arcs-en-ciels d’argent au sein des frondaisons mauves des nuages cotonneux, j’aimais ces soirs tièdes d’été discuter avec la maire sur ces saloperies de migrants profiteurs du système qui mènent la belle vie sur le bon dos gras des français de souche blanc de surcroît. Et les blagues homophobes du conseiller municipal ! Elles apportaient la touche de gaieté au cœur des journées parfois mornes et des réunions ennuyeuses avec la police pour planter toujours plus de barbelés et de matraques à nos frontières. Saloperie de gauchiasse assassin déguisé en crabe rouge communiste à la con de fils de pute! Tous ces souvenirs se perdront dans l’oubli, comme mes larmes dans la pluie. “

no responses for news de crevettes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *