Lettre du ministère de l’avant-garde poétique

Bonjour ouais c’est pas mal en vrai ! On a tout lu au ministère on est fan de certains poèmes vraiment pas mal vraiment du poème qui clashe qui rentre dans le lard ! Mais ça ne suffit pas pour nos critères on veut dire d’un point de vue de l’ensemble, oui parce qu’un recueil c’est un tout, on aimerait au ministère que ce soit plus punchy globalement un peu plus rentre-dedans encore casse-gueule ouais pour le dire franchement on aimerait que ça envoie des patates quoi que ça défonce du gras, que ce soit plus frais aussi ouais plus givré, dans le fond comme on vous l’a dit on a bien aimé au ministère ça annonce clairement des possibilités de progrès immense une marge progressible comme on dit y’a des points positifs ça sonne hyper juste ça touche là où ça racle, comment dire y’a quelque chose de l’ordre de l’impact franche mais pas assez appuyé, du tabassage en règle des règles mais sans mesure, si on peut dire comme ça les choses à la crue à la sanguine c’est vrai que ça décolle au début on a l’impression d’être dans une soucoupe volante à la vertical hop direction un gros uppercut à Saturne en vrai au départ ça balance clairement du lourd mais après ça redescend trop vite je sais pas si vous voyez ce qu’on veut dire au ministère il faudrait que ce soit plus pétage de plomb claquage de boulon, on va prendre un texte au hasard pour l’exemple, prenons votre texte sur les CRS avec ce vers (il nous a beaucoup plu et agréablement surpris) Les CRS faut les tenir en laisse et leur claquer les fesses comme des archiduchesses aux chaussettes sèches, en soit c’est assez transgressif on est d’accord là-dessus au ministère encore qu’on a vu pire mais oui ça envoie de la punchline un peu contestataire vaguement anticonformiste.

On a des critères bien entendu pour justifier notre décision de ne pas inscrire votre manuscrit en tant qu’avant-garde poétique, notamment pour ce vers on se base sur une échelle de valeur dont la référence est ce fameux poème perturbateur agitateur animal de X.R à chaque aube je bute un CRS et trempe ma brioche de confiture dans son cadavre fumant des embruns du petits matins, vers qui pour le coup est bien dingue, rentre dedans comme pas deux rebelle comme il faut, un hit de ouf !!! révolté voilà on aime utiliser ce terme au ministère oui c’est clair révoltez-vous les poètes ! sous forme de performances vidéos ou même des happenings allez au boulot transgressez transgressez et transgressez toujours plus haut faut que ça match donc on vous encourage forcément à persévérer dans cette habitude que vous avez de protester à travers vos poèmes nous on aime bien ça, c’est parmi les missions de notre ministère de vous encourager à toujours transgresser plus, allez plus loin dans le factieux, d’ailleurs ci-joint à ce courrier un document on l’appelle en interne le how to du révolutionnaire ça vous aidera à vous exprimer correctement pour remplir les conditions de l’obtention du grade de poète avant-garde que nous décernons chaque année à une brochette d’écrivains pour le coup vraiment tendance et contre le système.

Allez, bonne barricade de mots comme on dit au ministère,
Le ministère aux relations poétiques.

no responses for Lettre du ministère de l’avant-garde poétique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *