gros poème

où est mon summer body ?
ma viande de soleil cuite entre la vie
et la mort
le jour et la nuit
où es-tu ô mon summer body love
mon corps d’été
limpide comme une crème glacée
où sont
mes biscottos craquants comme des cracottes
mes biceps triceps quadriceps quintuceps
heptaseps et septceps
où sont mes nineteen nineteen ceps ?
où j’ai mis mon dernier nerf nerveux ?
mon dernier tendon tendu ?
tous tordus maintenant mes tendons détendus…
où j’ai mis mon pouls impulsif ?
noyé dans mon mou massif ?
où j’ai mis ma veine remontée à bloc ?
et mon cœur centrifuge ?
et mon poumon à pulpe ?
mon œil cogneur
et mon t-shirt moulant ?
où j’ai foutu mon muscle de poème ?

no responses for gros poème

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *